Temps de lecture : 4 minutes

Lire l'histoire de sainte Catherine Labourè

Nonne, voyante. (1806-1876)

Vierge des Filles de la Charité

La fête liturgique, pour les Familles Vincentiennes, est établie le 28 novembretandis que l'universel est le 31 décembre.

Catherine, née Zoé Catherine Labourè, est née en France, à Fain-lès-Moutiers, un village de Bourgogne, le 2 mai 1806, de Pierre et Louise Madeleine Gontard. Orpheline de sa mère à l'âge de neuf ans avec sept frères et deux sœurs, Caterina n'a pas pu fréquenter l'école primaire mais a dû se rendre utile dans la famille et, plus tard, reprendre les rênes.

A 12 ans, le 25 janvier 1818, elle fait sa première communion. Parvenue à l'adolescence, après l'apparition en songe de Saint Vincent de Paul, qui l'invita à rejoindre ses religieuses, elle demanda à entrer dans une maison des Filles de la Charité.

Il 21 aprile 1830 Caterina entrò come Postulante tra le Figlie della Carità (una sorella l’aveva preceduta nel 1818) a Chatillon-sur-Seine. In seguito fu mandata a Parigi per il noviziato, nella Casa Madre situata in Rue du Bac. Durante il suo noviziato ebbe altre visioni, come quelle di Gesù Eucaristico e di Cristo Re (giugno 1830).

Les apparitions qui ont eu la plus grande résonance sont celles de l'Immaculée Conception du "Médaille Miraculeuse» : 18 juin et 26 novembre 1830 (pour plus de détails, lire anniversaire du 27 novembre>>> Bienheureuse Vierge de la Médaille Miraculeuse). Le message marial était simple, il préparait à la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception (Bienheureux Pie IX - Giovanni Maria Mastai Ferretti, 1846-1878 - le 8 décembre 1854) en enseignant une prière simple et essentielle : "Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous".

Catherine entend alors l'invitation : «Faites frapper une médaille sur ce modèle; les personnes qui le porteront autour du cou recevront de grandes grâces. Les grâces seront plus abondantes pour les personnes qui le porteront avec confiance» et s'est enfin assuré de la protection de Marie sur la famille vincentienne sortie douloureusement éprouvée par l'ère révolutionnaire et napoléonienne.

Catherine confia son secret à son confesseur le P. Giovanni Battista Aladel qui en parla à l'archevêque de Paris, Mgr. Giacinto De Quélen, qui autorisa la frappe de la médaille : les premières sortirent en juin 1832. En dix ans, 100 millions de médailles furent frappées et mises en circulation qui franchirent immédiatement les frontières de la France et furent communément appelées "Médaille Miraculeuse".

Caterina, à l'exception des quelques supérieurs à qui elle devait révéler ce qui s'était passé, s'enferma dans le plus grand secret et resta dans l'ombre le reste de son existence. Après le noviciat, le 20 janvier 1831, elle prend l'habit des Filles de la Charité et le 3 mai 1835, elle prononce ses premiers vœux.

Elle est envoyée effectuer sa mission dans la maison de retraite de Reuilly, dédiée au duc d'Enghien. Elle y restera jusqu'à la fin de ses jours au service des pauvres, des personnes âgées et des malades avec un souci maternel dans les diverses tâches qui lui sont confiées.

l'ayant vu là Madone ce n'était jamais une occasion de vantardise, mais d'engagement et de stimulation. A la fin de sa vie il dira : "Je n'ai été qu'un instrument. Ce n'est pas pour moi que le S. Vierge è apparsa, ma per il bene della Compagnia e della Chiesa". Nulla di appariscente ci fu nella sua esistenza: praticò le virtù cristiane e quelle della donna consacrata in maniera umile e forte, semplice ed eroica, raggiungendo un alto grado di santità nella vita quotidiana e nel servizio dei poveri nei quali scorgeva il volto di Cristo.

Les années se firent sentir ainsi que les divers maux, dont il souffrait, s'aggravaient. Il mourut avec une grande sérénité d'esprit le 31 décembre 1876.

En 1896 fut ouvert le procès diocésain et en 1907 la cause de béatification et la canonisation fut introduite à Rome.

Elle fut béatifiée par le Pape Pie XI (Ambrogio Damiano Achille Ratti, 1922-1939) le 28 mai 1933 et canonisée par le Vénérable Pie XII (Eugène Pacelli, 1939-1958) le 27 juillet 1947.

Lorsque son corps fut exhumé, les mains qui avaient touché la Madone, et les yeux qui l'avaient vue, parurent extraordinairement conservés ; ses reliques reposent dans la chapelle où il eut les apparitions.

Signification du prénom Caterina : « femme pure » (grec).

Pour plus d'informations:

>>> Vie de Sainte Catherine Labouré

>>> La Médaille Miraculeuse


Santa Caterina Labourè

sources © Gospeloftheday.org


Faites don de vos 5x1000 à notre association
Cela ne vous coûte rien, cela vaut beaucoup pour nous !
Aidez-nous à aider les petits patients atteints de cancer
vous écrivez:93118920615

Derniers articles

pecore e capre
21 Aprile 2024
La Parola del 21 aprile 2024
kitten, cat, pet, gattino, gatto
20 avril 2024
Le chat sans les bottes
pregare il Rosario
20 avril 2024
Choisissez de prier
libro del Vangelo
20 avril 2024
La Parole du 20 avril 2024
rana, animale, frog
19 avril 2024
La grenouille à grande gueule

Évènements à venir

×