Temps de lecture : 3 minutes

Lisez et écoutez de la poésie Tenez ce siège pour moi mon Dieu.

Chers amis là-bas poésie ce soir, très doux, parle d'une relation confidentielle avec Dieu dans lequel l'auteur lui demande de lui accorder une place dans l'éternité.

Même si c'était le dernier lieu, mais étant là dans l'éternité, non pas pour le mérite mais pour l'amour qu'il a donné et pour l'immense miséricorde de Dieu.

Lis-le avec moi

Tiens ce siège pour moi mon Dieu - Eric Pearlman *

Garde-moi la dernière place, mon Dieu.

Ce qui n'attire pas trop l'attention,
en bas du tableau,
plus proche des serveurs que des célèbres.

Parce que je ne sais pas comment être avec les gens importants.
Je ne sais pas comment gagner.
Je ne suis pas capable de faire la fête comme les autres.

Garde-moi la dernière place, mon Dieu.
Ce que personne ne demande.

En bas à l'arrière du bus branlant
transportant les navetteurs de la miséricorde
chaque jour du péché au pardon.

Garde-moi la dernière place, mon Dieu.
Celui du fond de la ligne.

j'attendrai mon tour
et je ne protesterai pas si un tyran
ça me passera à côté.

Garde-moi la dernière place, mon Dieu.
Pour moi ce sera parfait
parce que vous le choisirez.

je serai à l'aise
et je n'aurai pas à avoir honte de toutes mes erreurs.
Ce sera ma place.

Ce sera l'endroit idéal pour les gens comme moi.
De ceux qui arrivent les derniers,
et presque toujours en retard,
mais ils viennent,
le monde est tombé.
Tiens ce siège pour moi, mon Dieu.


Qu'en penses-tu? J'ai beaucoup aimé; dans ces mots j'ai trouvé ce que je demande à Dieu tous les soirs, avant de me coucher : me donner, par sa miséricorde, une petite place dans l'éternité, pour pouvoir jouir de la présence de mon ange merveilleux.

bonne nuit

Écoutons ensemble

mamma legge la fiaba
Des histoires au coucher
Tiens ce siège pour moi mon Dieu
Loading
/

*Eric Perleman nasce a Budapest il 22 aprile 1955 da padre tedesco e madre italiana.

En raison de la répression soviétique de 1955, la famille Pearlman s'enfuit avec un groupe de réfugiés d'abord à Vienne, puis à Venise et enfin à Turin.

Dans la capitale piémontaise, les Pearlman retrouvent une certaine stabilité. Eric commence sa formation culturelle très jeune mais ne sera jamais inscrit dans des écoles publiques ou privées.

C'est la mère elle-même qui s'occupe de son éducation en accompagnant son fils à la bibliothèque, au théâtre et au cinéma. À l'âge de 16 ans, Eric s'installe à Monaco pour vivre avec ses grands-parents paternels. Il suit des cours universitaires mais ne s'inscrit jamais. À Monaco, il a passé des années pleines de stimuli culturels.

En 1975, il traverse une profonde crise existentielle. Il retourne chez ses parents à Turin puis rejoint un groupe de Roms.

Il y a peu de nouvelles des années "gitanes" et Pearlman lui-même n'a jamais voulu en parler. En 1980, il revient à Monaco et rassemble dans une anthologie des poèmes qui n'ont pas trouvé le chemin de la publication.


Faites don de vos 5x1000 à notre association
Cela ne vous coûte rien, cela vaut beaucoup pour nous !
Aidez-nous à aider les petits patients atteints de cancer
vous écrivez:93118920615

Derniers articles

Eucaristia
17 avril 2024
La Parole du 17 avril 2024
croce su vetro appannato
16 avril 2024
Prière du 16 avril 2024
madre e figlio
16 avril 2024
Supplie ma mère
sole
16 avril 2024
De nouvelles compassions
pane, acqua e crocifisso
16 avril 2024
La Parole du 16 avril 2024

Évènements à venir

×