Temps de lecture : 6 minutes

Lisez l'histoire de la dévotion du Très Sacré-Cœur de Jésus

I primi impulsi alla devozione del Sacro Cuore di Gesù provengono dalla mistica tedesca del tardo medioevo, in modo particolare da Mathilde de Magdebourg (1207-1282), Mathilde de Hachenborn (1241-1299), Gertrude d'Helfta (vers 1256-1302) éd. Henri Suso (1295-1366).

Cependant, la grande floraison de la dévotion s'est produite au XVIIe siècle, d'abord par Jean Eudes (1601-1680), puis après une série de visions de Sainte Marguerite Marie Alacoque à Paray-le-Monial (F), nel corso delle quali Gesù le chiese il suo impegno per l’istituzione di una festa dedicata al Sacro Cuore.

Ces apparitions ont eu lieu entre les années 1673 et 1675 :

  • La première vision eut lieu le 27 décembre 1673, en la fête de saint Jean l'Évangéliste. Jésus lui apparut et Marguerite sentit"tout investi dans la présence divine"; il l'invita à prendre la place que saint Jean avait occupée à la Cène et lui dit :« Mon divin Cœur est si passionné d'amour pour les hommes, que ne pouvant plus enfermer en lui les flammes de son ardente charité, il doit les étendre. Je t'ai choisi pour accomplir ce grand dessein, afin que tout soit fait par moi".
  • Une deuxième vision lui apparut au début de 1674, peut-être un vendredi ; le Cœur divin s'est manifesté sur un trône de flammes, plus radieux que le soleil et transparent comme du cristal, entouré d'une couronne d'épines symbolisant les blessures infligées par nos péchés et surmonté d'une croix.
  • Toujours en 1674, la troisième vision lui apparut, également cette fois un vendredi après la fête du Corpus Domini ; Jésus se présenta à la sainte tout flamboyant de gloire, avec ses cinq plaies, resplendissantes comme des soleils et de cette sainte humanité sortaient des flammes de partout, mais surtout de son admirable poitrine qui ressemblait à une fournaise et s'étant ouverte, elle découvrit l'aimable et Cœur aimant, la véritable source de ces flammes.

Poi Gesù, lamentando l’ingratitudine degli uomini e la noncuranza rispetto ai suoi sforzi per far loro del bene, le chiese di supplire a questo. Gesù la sollecitò a fare la Comunione al primo venerdì di ogni mese e di prosternarsi con la faccia a terra dalle undici a mezzanotte, nella notte tra il giovedì e il venerdì.

Les deux principales dévotions étaient ainsi indiquées, la communion du premier vendredi de chaque mois et l'heure sainte de l'adoration.

  • La quatrième révélation la plus merveilleuse et la plus décisive eut lieu le 16 juin 1675 pendant l'octave du Corpus Christi. Notre-Seigneur lui a dit qu'il se sentait blessé par l'irrévérence des fidèles et les sacrilèges des méchants, ajoutant :"Ce qui m'est encore plus sensible, c'est que ce sont les cœurs qui me sont consacrés qui font ça".

Gesù chiese ancora che il venerdì dopo l’ottava del Corpus Domini, fosse dedicato ad una festa particolare per onorare il suo Cuore e con Comunioni per riparare alle offese da lui ricevute. Inoltre indicò come esecutore della diffusione di questa devozione, il padre spirituale di Margherita, il gesuita Claude de la Colombiere (canonizzato il 31/05/1992), superiore della vicina Casa dei Gesuiti di Paray-le-Monial.

Un secolo dopo, nel 1765, la Santa Sede autorizzò l’episcopato polacco e l’arciconfraternita Roma del Sacro Cuore a celebrare questa Festa. Tuttavia solo nel 1856 il Beato Pp Pio IX (Giovanni Maria Mastai Ferretti, 1846-1878) stabilì il culto universale di questa Festa, estendendola a tutta la Chiesa cattolica.

Pie XII

Cento anni dopo, il 15 maggio 1956, il Venerabile Pio XII (Eugenio Pacelli, 1939-1958), nel promuovere il culto al Cuore di Gesù con l’enciclica « Haurietis aquas» ["Vous puiserez volontiers de l'eau aux sources du Sauveur"(Is 12, 3) sont les paroles du prophète qui ouvrent l'encyclique],esortava i credenti ad aprirsi al mistero di Dio e del suo amore, lasciandosi da esso trasformare.

Certamente la devozione al Cuore di Gesù non è la celebrazione del culto di una parte anatomica del suo corpo; si tratta della devozione e del culto dello stesso Cristo Gesù e alla sua Persona, al suo essere il Figlio di Dio, il Redentore dell’uomo che con "Cœur" infinitamente grande ha tanto amato i suoi da dare la vita per loro fino a morire in croce. Sulla croce quel cuore fu trafitto dalla lancia di un soldato e subito ne uscì sangue ed acqua, come ricordano i Santi Evangeli. L’oggetto, dunque, della nostra adorazione è il Figlio Unigenito del Padre, Gesù Salvatore e Redentore. Parlare del Cuore di Gesù è parlare dell’amore di Dio per gli uomini.

Pape Benoît XVI

dimanche 1er juin 2008 (Angélus, 1 juin 2008) Le pape Benoît XVI (Joseph Ratzinger, 2005-2013), expliquant le sens de cette dévotion, a déclaré : «dall’orizzonte infinito del suo amore, infatti, Dio ha voluto entrare nei limiti della storia e della condizione umana, ha preso un corpo e un cuore; così che noi possiamo contemplare e incontrare l’infinito nel finito, il Mistero invisibile e ineffabile nel Cuore umano di Gesù, il Nazareno».

Les douze promesses de Jésus aux dévots de son Sacré-Cœur

(Gesù a S. Margherita Maria Alacoque)

  1. Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires à leur état.
  2. je mettrai le paix dans leurs familles.
  3. Je les consolerai dans toutes leurs douleurs.
  4. Je serai leur refuge durant leur vie et surtout quand ils mourront.
  5. Je répandrai d'abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.
  6. Les pécheurs trouveront dans mon Cœur la source et l'océan infini de miséricorde.
  7. Les âmes tièdes deviendront ferventes.
  8. Les âmes ferventes s'élèveront à une grande perfection.
  9. Je bénirai les maisons où l'image de la mienne Sacre Coeur seront exposés et mis à l'honneur.
  10. Je donnerai aux prêtres le don de toucher les cœurs les plus durs.
  11. Les gens qui propagent cette dévotion auront leur nom écrit dans le mien cœur, où il ne sera jamais supprimé.
  12. Je promets dans l'excès de la miséricorde de mon Cœur que mon amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront le premier vendredi du mois pendant neuf mois consécutifs la grâce de la pénitence finale. Ils ne mourront pas dans ma disgrâce, ni sans avoir reçu les sacrements, et mon Cœur sera leur refuge sûr à cette heure extrême.
Sacratissimo Cuore di Gesù
Sacro Cuore di Gesù

Source: Gospeloftheday.org


Faites don de vos 5x1000 à notre association
Cela ne vous coûte rien, cela vaut beaucoup pour nous !
Aidez-nous à aider les petits patients atteints de cancer
vous écrivez:93118920615

Derniers articles

dare, porgere fiori
18 Aprile 2024
Creato per amare gli altri
cross, crucifix, chalice, eucaristia
18 Aprile 2024
La Parola del 18 aprile 2024
il pane di vita
17 avril 2024
Preghierina del 17 aprile 2024
mamma e bimba nel giardino
17 avril 2024
Edoardo ascolta i fiori
action, adult, athlete, disabili che giocano
17 avril 2024
Disabilità: via libera ultimo decreto attuativo

Évènements à venir

×