Temps de lecture : 5 minutes

Perdre de la place : le régime qui fait vivre

Commentaire sur l'Evangile du 2 juillet 2023

Treizième dimanche du TO année A

2 Rois 4,8-11.14-16 Ps 88 Rom 6,3-4.8-11 Mt 10,37-42

C'est douloureux d'être détaché de ce qu'on aime.
Mais même l'agriculteur perd temporairement ce qu'il sème.
Sortez, éparpillez, jetez au sol, couvrez. De quoi vous interrogez-vous ?
Celui qui méprise et abat est un faucheur avide.
L'hiver et l'été ont prouvé ce qui a été fait;
la joie du moissonneur vous prouve l'intention du semeur

Saint Augustin,Discours330.2

Ouvrir

Per quanto cerchiamo talvolta di rimanere da soli, prima o poi c’è sempre qualcuno che viene a bussare alla nostra vita!

A volte per chiedere aiuto, a volte per il piacere di stare insieme, a volte anche solo per disturbarci o per rovinarci la giornata, a volte per condividere una parola.

Ci ritroviamo così davanti all’alternativa tra il fare finta di non esserci e lo scomodarci ad aprire. In fondo, se ci facciamo caso, viviamo tutte le nostre giornate nella decisione tra queste possibilità.

Parfois nous sommes heureux et sans hésitation nous ouvrons notre cœur, d'autres fois nous nous attardons, d'autres fois nous nous enfermons à l'intérieur en essayant de ne pas respirer pour être plus crédibles dans notre silence.

L'étranger

Comme dans le conte deDeuxième livre des Rois, che leggiamo questa domenica, passa prima o poi nella nostra vita uno sconosciuto, una presenza che ci interpella.

Potrebbe essere qualcuno che, anche senza volerlo, con la sua incursione ci fa pensare o ci indica qualcosa di importante per la nostra vita.

Cela peut être, par exemple, un ami qui nous encourage à affronter les difficultés et nous aide à "relever le front" (Ps 89,18), cela peut être quelqu'un qui nous donne de l'espoir, parfois c'est simplement quelqu'un qui souffre et qui, par son témoignage, nous aide à tenir bon dans nos labeurs.

Construire un espace

Ce sont des présences prophétiques qui croisent notre chemin, tout comme le prophète qui croise la vie de cette femme illustre dans le texte duDeuxième livre des Rois: Eliseo passa varie volte nella vita di questa donna e con la sua presenza la induce a interrogarsi.

È una donna a cui manca il futuro, perché non ha un figlio e il marito è anziano: la vita sembra inesorabilmente orientata verso la fine, tutto sembra dileguarsi nel nulla.

Sebbene non preveda alcun guadagno dal suo gesto, questa donna si apre all’accoglienza: è da quel gesto che nasce il suo futuro.

Chiede al marito di costruire uno spazio per il profeta. Accogliere significa infatti sempre anche perdere qualcosa. Forse è proprio questo che rende difficile l’accoglienza: ci chiede di fare spazio, di perdere un po’ il controllo, siamo chiamati a rinunciare a qualcosa per generare vita.

Anche la mamma deve rinunciare a tenere il figlio nel suo grembo per farlo nascere e per continuare a vivere.

PERDRE

Chaque jour, nous sommes appelés à perdre quelque chose pour vivre : parfois on nous demande de perdre notre temps à écouter quelqu'un, on nous demande de nous écarter pour faire place à quelqu'un d'autre, on nous demande de nous donner la peine de répondre aux besoins et les besoins qui s'offrent à nous.

Talvolta ci illudiamo di poter evitare questa accoglienza, ma in realtà se non accogliamo, moriamo!

Non accogliere vuol dire chiudersi dentro, sbarrarsi dentro se stessi. Il grembo rimane vuoto e senza vita se non si è disposti ad accogliere.

Pour citer les paroles de Paul dans la Lettre aux Romains, nous pourrions dire que l'accueil est vraiment «marcher dans une nouvelle vie» (Rm 6:7).

Une autre logique

Anche Gesù nel Vangelo ci propone di riflettere su questa alternativa rovesciata tra il perdere e il trovare: sebbene siamo sempre affannati nel tentativo di conquistare e possedere, in realtà la vita fiorisce solo laddove si è disposti a perdere.

In questo contesto possiamo comprendere meglio anche le parole di Gesù che invitano a prendere la propria croce (Mt 10,38): possiamo capire il valore dell’accoglienza e la disponibilità a perdere solo se assumiamo ogni giorno la logica del Vangelo, cioè la croce, come criterio delle nostre scelte.

Si accoglie per amore, si accoglie quando si scopre che l’unico modo per generare è perdere qualcosa di noi.

Nous ne pouvons assumer la logique de l'Evangile comme critère de nos choix que si nous acceptons de mettre un peu de côté nos raisonnements et nos précompréhensions, ce qui signifie perdre une partie de l'hypertrophie de notre ego.

Solo perdendo, si può seguire veramente Gesù: seguire vuol dire mettersi dietro, guardare dove mette i piedi Gesù. Vuol dire quindi lasciarsi portare anche dove non avremmo pensato di andare!

Simplicité

L'accueil fait peur, mais en réalité ça commence par des petits gestes, ça commence par un verre d'eau douce.

Malheureusement nous avons chargé le mot accueil de tant d'idéologie, nous l'avons surchargé de raisonnements politiques et financiers, au point de perdre la valeur primitive d'un geste simplement humain qui préserve l'essence de ce que nous sommes : des êtres en relation.

Nous sommes appelés par vocation à être dérangés, même lorsque nous sentons que l'autre est un étranger dans notre monde (E. Lévinas).

En réalité c'est justement celui qui nous interpelle et nous met mal à l'aise pour nous rendre capables de générer.

Lire à l'intérieur

  • Vous laissez-vous déranger ou vivez-vous enfermé à l'intérieur ?
  • Qu'êtes-vous prêt à perdre pour suivre davantage Jésus ?

Courtoisie © ♥ Père Gaetano Piccolo SJ

Écoutons ensemble

Vangelo del giorno
L'Evangile du jour
Perdre de l'espace
Loading
/

Faites don de vos 5x1000 à notre association
Cela ne vous coûte rien, cela vaut beaucoup pour nous !
Aidez-nous à aider les petits patients atteints de cancer
vous écrivez:93118920615

Derniers articles

pregare il Rosario
20 avril 2024
Choisissez de prier
libro del Vangelo
20 avril 2024
La Parole du 20 avril 2024
rana, animale, frog
19 avril 2024
La grenouille à grande gueule
gioia nel cuore
19 avril 2024
Choisissez la joie
Remigio e Giuseppina mano nella mano
19 avril 2024
Je reste!

Évènements à venir

×