Lire et écouter la Parole du 7 avril 2023

Vendredi Saint 'In Passione Domini'

Première lecture

Il a été percé pour nos fautes. (Quatrième chant du Serviteur du Seigneur)

Extrait du livre du prophète Isaïe
Est 52,13-53,12
 
Voici, mon serviteur réussira,
il sera honoré, exalté et grandement exalté.

Combien s'émerveillaient de lui
– si défiguré était son apparence pour un homme
et différente par sa forme de celle du fils de l'homme –,
tant de nations s'émerveilleront de lui;
les rois fermeront la bouche devant lui,
car ils verront un fait qu'on ne leur a jamais dit
et ils comprendront ce qu'ils n'avaient jamais entendu.

Qui aurait cru notre annonce ?
A qui le bras du Seigneur serait-il manifesté ?
Il a poussé comme un jeune arbre devant lui
et comme une racine dans un sol sec.

Il n'a ni apparence ni beauté
pour attirer notre attention,
pas la splendeur pour pouvoir nous plaire.
Méprisé et rejeté des hommes,
homme de douleur qui sait bien souffrir,
comme celui devant lequel on se couvre le visage;
il était méprisé et nous n'avions aucune estime pour lui.

Pourtant il a pris sur nous nos souffrances,
il a porté nos peines ;
et nous l'avons jugé puni,
battu par Dieu et humilié.
Il a été transpercé pour nos transgressions,
écrasé pour nos iniquités.

Le châtiment qui nous sauve est tombé sur lui ;
par ses blessures nous sommes guéris.
Nous étions tous perdus comme un troupeau,
chacun de nous a suivi son propre chemin;
le Seigneur l'a fait tomber sur lui
l'iniquité de nous tous.

Maltraité, il s'est laissé humilier
et il n'ouvrit pas la bouche;
était comme un agneau conduit à l'abattoir,
comme une brebis muette devant ses tondeurs,
et n'a pas ouvert la bouche.

Avec l'oppression et la condamnation injuste, il a été retiré du chemin;
qui pleure sa postérité ?
Oui, il a été retranché du pays des vivants,
pour la culpabilité de mon peuple, il a été battu à mort.

Il a été enterré avec les méchants,
avec les riches était son tumulus,
bien qu'il n'ait pas commis de violence
et il n'y avait pas de tromperie dans sa bouche.
Mais le Seigneur s'est plu à le prosterner avec douleur.

Lorsqu'il s'offre en sacrifice d'expiation,
verra une progéniture, vivra longtemps,
la volonté du Seigneur s'accomplira par lui.

Après son tourment intime il verra la lumière
et il sera satisfait de sa connaissance;
mon serviteur juste en justifiera beaucoup,
il portera leurs iniquités.

C'est pourquoi je le récompenserai par des multitudes,
des puissants il pillera,
parce qu'il s'est déshabillé à mort
et a été compté parmi les méchants,
alors qu'il portait le péché de plusieurs
et intercède pour les coupables.
 
Mot de Dieu.

Psaume responsorial
À partir de Ps 30 (31)

RPère, entre tes mains je remets mon esprit.

En toi, Seigneur, je me suis réfugié,
Je ne serai jamais déçu;
défends-moi pour le tien Justice.
Entre tes mains je confie mon esprit;
tu m'as racheté, Seigneur, Dieu loyal. R
 
Je suis le rejet de mes ennemis
et même mes voisins,
la terreur de mes connaissances;
quiconque me voit dans la rue m'échappe.
Je suis comme un mort, loin du cœur ;
Je suis comme un tesson à jeter. R
 
Mais j'ai confiance en toi, Seigneur;
Je dis: "Tu es à moi Dieu,
mes jours sont entre tes mains."
Libère-moi de main de mes ennemis
et de mes persécuteurs. R
 
Que ton visage brille sur ton serviteur,
sauve-moi par ta miséricorde.
Sois fort, rends ton cœur ferme,
vous tous qui espérez dans le Seigneur. R

Deuxième lecture

Christ il a appris l'obéissance et est devenu la cause du salut pour tous ceux qui lui obéissent.De la Lettre aux Hébreux
Héb 4:14-16 ; 5.7-9

Frères, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus la Fils de Dieu, gardons ferme la profession de foi. En effet nous n'avons pas de souverain sacrificateur qui ne sache prendre part à nos faiblesses : lui-même a été éprouvé en tout comme nous, sauf le péché.

Approchons-nous donc avec une pleine confiance du trône de la grâce pour recevoir miséricorde et trouver grâce, afin d'être secourus en cas de besoin.

[Christ, en fait,] dans les jours de sa vie terrestre, il offrit des prières et des supplications, avec de grands cris et des larmes, pour Dieu che poteva salvarlo da morte e, per il suo pieno abbandono a lui, venne esaudito.

Bien que Fils, a appris l'obéissance de ce qu'il a souffert et, rendu parfait, est devenu la cause du salut éternel pour tous ceux qui lui obéissent.

Mot de Dieu.

Acclamation à l'Évangile

Gloire et louange à toi, Christ Monsieur!

Pour nous Christ il est devenu obéissant jusqu'à la mort
et à une mort sur la croix.
À cause de ce Dieu l'a exalté
et lui donna le nom qui est au-dessus de tout nom. (Cf. Ph 2,8-9)

Gloire et louange à toi, Christ Monsieur!

Gospel

Passion du Seigneur.

La Parole du 7 avril 2023
La Parole du 7 avril 2023 4

Passion de notre Seigneur Jésus Christ selon Jean
Jean 18.1–19.42
 
- Ils ont capturé Jésus et ils l'ont ligoté
Pendant ce temps, Jésus Il sortit avec ses disciples de l'autre côté du torrent du Cédron, où se trouvait un jardin, dans lequel il entra avec ses disciples. Même Judas, le traître, connaissait cet endroit, car Jésus spesso si era trovato là con i suoi discepoli.

Alors Judas s'y rendit, ayant pris un groupe de soldats et quelques gardes fournis par les principaux sacrificateurs et par les Pharisiens, avec des lanternes, des torches et des armes. Jésus puis, sachant tout ce qui allait lui arriver, il s'avança et leur dit : « Qui cherchez-vous ? Ils lui répondirent : "Jésusle Nazaréen". Il leur a dit Jésus: «Sono io!». Vi era con loro anche Giuda, il traditore. Appena disse loro «Sono io», indietreggiarono e caddero a terra.

Il leur a demandé à nouveau: "Qui cherchez-vous?" Ils ont répondu : «Jésusle Nazaréen". Jésus replicò: «Vi ho detto: sono io. Se dunque cercate me, lasciate che questi se ne vadano», perché si compisse la parola che egli aveva detto: «Non ho perduto nessuno di quelli che mi hai dato». Allora Simon Pietro, che aveva una spada, la trasse fuori, colpì il servo del sommo sacerdote e gli tagliò l’orecchio destro.

Ce serviteur s'appelait Malco. Jésus puis il dit à Pierre : « Remets ton épée au fourreau : le calice que le Père m'a donné, ne le boirai-je pas ?
 
- Ils l'ont d'abord emmené à Anna
Alors les soldats, avec le commandant et les gardes des Juifs, capturèrent Jésusils le lièrent et le conduisirent d'abord à Anne, car il était le beau-père de Caïphe, qui était souverain sacrificateur cette année-là. C'est Caïphe qui avait conseillé aux Juifs : « Il convient qu'un seul homme meure pour le peuple.
 
Pendant ce temps, Simon Pierre suivait Jésus avec un autre disciple. Ce disciple était connu du grand prêtre et entra avec Jésus nel cortile del sommo sacerdote. Pietro invece si fermò fuori, vicino alla porta. Allora quell’altro discepolo, noto al sommo sacerdote, tornò fuori, parlò alla portinaia e fece entrare Pietro.

Et le jeune concierge dit à Pierre : « N'es-tu pas aussi un des disciples de cet homme ? Il a répondu: "Je ne le suis pas." Pendant ce temps, les domestiques et les gardes avaient allumé un feu, car il faisait froid, et ils se chauffaient ; Pierre aussi est resté avec eux et s'est tenu au chaud.
 
Alors le souverain sacrificateur demanda Jésus concernant ses disciples et son enseignement. Jésus gli rispose: «Io ho parlato al mondo apertamente; ho sempre insegnato nella sinagoga e nel tempio, dove tutti i Giudei si riuniscono, e non ho mai detto nulla di nascosto. Perché interroghi me? Interroga quelli che hanno udito ciò che ho detto loro; ecco, essi sanno che cosa ho detto».

Dès qu'il a dit cela, l'un des gardes présents a giflé Jésus, en disant: "Réponds-tu ainsi au souverain sacrificateur?" Elle lui a répondu Jésus: « Si j'ai mal parlé, montre-moi où est le mal. Mais si j'ai bien parlé, pourquoi me frappes-tu?». Alors Anne l'envoya, les mains liées, vers Caïphe, le souverain sacrificateur.
 
- N'êtes-vous pas aussi l'un de ses disciples ? Je ne suis pas!
Pendant ce temps, Simon Peter était là pour s'échauffer. Ils lui dirent : "N'es-tu pas aussi un de ses disciples ?" Il a nié et a dit: "Je ne le suis pas." Mais l'un des serviteurs du souverain sacrificateur, un parent de celui à qui Pierre avait coupé l'oreille, dit : « Ne t'ai-je pas vu avec lui dans le jardin ? Peter a de nouveau nié, et immédiatement un coq a chanté.
 
- Mon royaume n'est pas de ce monde
Ils ont ensuite conduit Jésus dalla casa di Caifa nel pretorio. Era l’alba ed essi non vollero entrare nel pretorio, per non contaminarsi e poter mangiare la Pasqua. Pilato dunque uscì verso di loro e domandò: «Che accusa portate contro quest’uomo?».

Gli risposero: «Se costui non fosse un malfattore, non te l’avremmo consegnato». Allora Pilato disse loro: «Prendetelo voi e giudicatelo secondo la vostra legge!». Gli risposero i Giudei: «A noi non è consentito mettere a morte nessuno».

Ainsi se sont accomplies les paroles que Jésus avait-il dit en indiquant le genre de mort qu'il devait mourir.
 
Pilate retourna alors au prétoire et fit appeler Jésus et il lui dit : Es-tu le roi des Juifs ? Jésus rispose: «Dici questo da te, oppure altri ti hanno parlato di me?». Pilato disse: «Sono forse io Giudeo? La tua gente e i capi dei sacerdoti ti hanno consegnato a me. Che cosa hai fatto?».

Il a répondu Jésus: «Il mio regno non è di questo mondo; se il mio regno fosse di questo mondo, i miei servitori avrebbero combattuto perché non fossi consegnato ai Giudei; ma il mio regno non è di quaggiù».

Alors Pilate lui dit : « Tu es donc roi ? Il a répondu Jésus: «Tu lo dici: io sono re. Per questo io sono nato e per questo sono venuto nel mondo: per dare testimonianza alla verità. Chiunque è dalla verità, ascolta la mia voce». Gli dice Pilato: «Che cos’è la verità?».
 
E, detto questo, uscì di nuovo verso i Giudei e disse loro: «Io non trovo in lui colpa alcuna. Vi è tra voi l’usanza che, in occasione della Pasqua, io rimetta uno in libertà per voi: volete dunque che io rimetta in libertà per voi il re dei Giudei?». Allora essi gridarono di nuovo: «Non costui, ma Barabba!». Barabba era un brigante.
 
- Salve, re dei Giudei!
Allora Pilato fece prendere Jésus e lo fece flagellare. E i soldati, intrecciata una corona di spine, gliela posero sul capo e gli misero addosso un mantello di porpora. Poi gli si avvicinavano e dicevano: «Salve, re dei Giudei!». E gli davano schiaffi.
 
Pilato uscì fuori di nuovo e disse loro: «Ecco, io ve lo conduco fuori, perché sappiate che non trovo in lui colpa alcuna». Allora Jésus uscì, portando la corona di spine e il mantello di porpora. E Pilato disse loro: «Ecco l’uomo!».
 
Come lo videro, i capi dei sacerdoti e le guardie gridarono: «Crocifiggilo! Crocifiggilo!». Disse loro Pilato: «Prendetelo voi e crocifiggetelo; io in lui non trovo colpa». Gli risposero i Giudei: «Noi abbiamo una Legge e secondo la Legge deve morire, perché si è fatto Fils de Dieu».
 
All’udire queste parole, Pilato ebbe ancor più paura. Entrò di nuovo nel pretorio e disse a Jésus: «Di dove sei tu?». Ma Jésus il ne lui a donné aucune réponse. Pilate lui dit alors : « Tu ne me parles pas ? Ne sais-tu pas que j'ai le pouvoir de te libérer et le pouvoir de te crucifier ? Elle lui a répondu Jésus: « Tu n'aurais aucun pouvoir sur moi, s'il ne t'avait été donné d'en haut. C'est pourquoi celui qui m'a livré à toi commet un plus grand péché."
 
- Rue! Rue! Crucifiez-le !
A partir de ce moment, Pilate tenta de le libérer. Mais les Juifs s'écrièrent : « Si vous relâchez cet homme, vous n'êtes pas l'ami de César ! Quiconque se fait roi va contre César." En entendant ces paroles, Pilate les fit conduire dehors Jésus e sedette in tribunale, nel luogo chiamato Litòstroto, in ebraico Gabbatà. Era la Parascève della Pasqua, verso mezzogiorno.

Pilate dit aux Juifs : « Voici votre roi ! Mais ils criaient : « Va-t'en ! Rue! Crucifiez-le!». Pilate leur dit : « Crucifierai-je votre roi ? Les principaux sacrificateurs répondirent : « Nous n'avons d'autre roi que César. Puis il le leur livra pour être crucifié.
 
- Ils l'ont crucifié et deux autres avec lui
Ils ont pris Jésus et lui, portant la croix, se dirigea vers le lieu appelé le Crâne, en hébreu Gòlgotha, où ils le crucifièrent et avec lui deux autres, un d'un côté et un de l'autre, et Jésus au milieu de. Pilate composa également l'inscription et la fit placer sur la croix; c'était écrit: "Jésus il Nazareno, il re dei Giudei».

Beaucoup de Juifs lisent cette inscription, car l'endroit où Jésus a été crucifié était près de la ville; il a été écrit en hébreu, en latin et en grec. Les principaux sacrificateurs des Juifs dirent alors à Pilate : "N'écris pas : 'Le roi des Juifs', mais : 'Cet homme a dit : Je suis le roi des Juifs'". Pilate répondit : "Ce que j'ai écrit, je l'ai écrit."
 
- Ils ont partagé mes vêtements entre eux
Les soldats alors, quand ils avaient été crucifiés Jésus, presero le sue vesti, ne fecero quattro parti – una per ciascun soldato –, e la tunica. Ma quella tunica era senza cuciture, tessuta tutta d’un pezzo da cima a fondo. Perciò dissero tra loro: «Non stracciamola, ma tiriamo a sorte a chi tocca».

C'est ainsi que s'accomplit l'Ecriture qui dit : « Ils se partagèrent mes vêtements et tirèrent au sort ma tunique ». Et les soldats l'ont fait.
 
- Voici le vôtre fils! Voici ta mère !
Ils se tenaient à la croix de Jésus sa mère, la sœur de sa mère, Marie mère de Cléopa et Marie de Magdala. Jésus puis, voyant sa mère et le disciple qu'il aimait auprès d'elle, il dit à sa mère : « Femme, voici ta fils!». Puis il dit au disciple : "Voici ta mère !" Et dès cette heure le disciple la reçut avec lui.

Après ça, Jésus, sapendo che ormai tutto era compiuto, affinché si compisse la Scrittura, disse: «Ho sete». Vi era lì un vaso pieno di aceto; posero perciò una spugna, imbevuta di aceto, in cima a una canna e gliela accostarono alla bocca.

Après avoir pris le vinaigre, Jésus disse: «È compiuto!».

Et, baissant la tête, il délivra l'esprit.
 
Ici, nous faisons une génuflexion et faisons une courte pause.
 
- Et immédiatement du sang et de l'eau sont sortis
Era il giorno della Parascève e i Giudei, perché i corpi non rimanessero sulla croce durante il sabato – era infatti un giorno solenne quel sabato –, chiesero a Pilato che fossero spezzate loro le gambe e fossero portati via. Vennero dunque i soldati e spezzarono le gambe all’uno e all’altro che erano stati crocifissi insieme con lui.

Mais viens de Jésus, vedendo che era già morto, non gli spezzarono le gambe, ma uno dei soldati con una lancia gli colpì il fianco, e subito ne uscì sangue e acqua. Chi ha visto ne dà testimonianza e la sua testimonianza è vera; egli sa che dice il vero, perché anche voi crediate.

Cela s'est en fait produit parce que l'Ecriture s'est accomplie: "Aucun os ne sera brisé". Et un autre passage de l'Ecriture dit encore : "Ils regarderont celui qu'ils ont percé".
 
- Ils ont emporté le corps de Jésus et ils l'enveloppèrent dans des linges avec des épices
Après ces événements, Joseph d'Arimathie, disciple de Jésus, mais secrètement, par crainte des Juifs, demanda à Pilate de prendre le corps de Jésus. Pilato lo concesse.

Alors il alla prendre le corps de Jésus. Nicodèmo s'y est également rendu - celui qui était venu le voir la nuit auparavant - et a apporté une trentaine de kilos d'un mélange de myrrhe et d'aloès. Ils emportèrent alors le corps de Jésus e lo avvolsero con teli, insieme ad aromi, come usano fare i Giudei per preparare la sepoltura.

Ora, nel luogo dove era stato crocifisso, vi era un giardino e nel giardino un sepolcro nuovo, nel quale nessuno era stato ancora posto.

Là donc, puisque c'était le jour de Parasceve des Juifs et que le sépulcre était proche, ils placèrent Jésus.
 
Parole du Seigneur.


Salvianus de Marseille (vers 400-vers 480)

prêtre

De Gubernatione Dei

"Personne n'a de plus grand amour que celui-ci : donner sa vie pour ses amis"

L 'aimer de Dieu pour nous, c'est beaucoup plus grand que celui d'un père. Ces paroles du Sauveur dans l'Évangile le prouvent : «Dieu en fait, il aimait tellement le monde qu'il a donné le sien Fils unigenito per la vita del mondo» (Gv 3,16).

Et l'apôtre Paul dit encore: «Celui qui n'a pas épargné les siens Fils, mais il l'a donné pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas tout avec lui ? (Rom 8:32). Donc Dieu il nous aime plus d'un père aime la fils. C'est évident que Dieu il nous aime au-delà de l'affection paternelle, lui qui, pour nous, n'a pas épargné les siens Fils - est-ce Fils! Ce Fils juste, ce Fils unique, ce Fils qui est Dieu. Possiamo dire di più? Sì! E’ per noi, cioè per degli empi, dei peccatori, che egli non l’ha risparmiato. (…)

Pour cela l'apôtre Paul, pour signifier, dans une certaine mesure, l'immensité de la miséricorde de Dieu, s'exprime ainsi : « Alors que nous étions encore pécheurs, Christ mort pour les méchants au temps fixé. Maintenant, il n'y a presque personne qui accepte de mourir pour un juste" (Rom 5:6-7). Clairement, avec cette seule étape, nous montrons leaimer de Dieu.

Car si l'on mourrait à peine pour un juste, Christ il a expérimenté combien il était plus grand, mourant pour nous qui sommes pécheurs. Mais pourquoi le Seigneur a-t-il agi ainsi ? L'apôtre Paul nous l'explique aussitôt par ceci : «Dieu démontre son aimer envers nous parce que, alors que nous étions encore pécheurs, Christ è morto per noi.

A maggior ragione ora, giustificati per il suo sangue, saremo salvati dall’ira per mezzo di lui» (v. 8-9). La prova che ne dà è che è morto per i peccatori: un bene ha più valore quando è dato a chi non ne è degno. (…)

Car s'il l'avait donné aux saints et aux hommes méritants, il n'aurait pas montré qu'il est celui qui donne ce qui ne doit pas être donné, mais il se serait montré comme celui qui ne fait que rendre ce qui est dû. Qu'est-ce qu'on va leur payer pour tout ça ?

PAROLES DU SAINT PERE

Sainte Mère de Dieupendant que tu étais sous la croix, Jésus, vedendo il discepolo accanto a te, ti ha detto: «Ecco tuo figlio»: così ti ha affidato ciascuno di noi.

Poi al discepolo, a ognuno di noi, ha detto: «Ecco tua madre». Madre, desideriamo adesso accoglierti nella nostra vita e nella nostra storia. In quest’ora l’umanità, sfinita e stravolta, sta sotto la croce con te. A te dunque consacriamo l’avvenire dell’intera famiglia umana, le necessità e le attese dei popoli, le angosce e le speranze del mondo.

A travers vous, la Miséricorde divine est déversée sur la Terre et le doux battement de cœur de la paix revient pour marquer nos jours. Femme du oui, sur qui est descendu l'Esprit Saint, ramène l'harmonie du Dieu. Disseta l’aridità del nostro cuore, tu che “sei di speranza fontana vivace”.

Vous avez tissé l'humanité dans Jésus, faites de nous des artisans de communion. Tu as parcouru nos chemins, guide-nous sur les chemins de la paix. (Acte de consécration au Cœur Immaculé de Marie, 25 mars 2022)

L'Evangile du jour
Il Vangelo del giorno
La Parole du 7 avril 2023
La Parole du 7 avril 2023 2
/
Avatar de Remigio Ruberto

Ciao, sono Remigio Ruberto, papà di Eugenio. L'amore che mi lega a Eugenio è senza tempo e senza spazio.

laissez un commentaire

Dernières notes

ragazza con le ali, angelo
Ne coupez pas mes ailes !
2 juin 2023
Saint-Pierre la nuit
La Parole du 2 juin 2023
2 juin 2023
Prière du 1er juin 2023
1 juin 2023
cerises
La chanson des cerises
1 juin 2023
Bartimée l'aveugle-né
La Parole du 1 juin 2023
1 juin 2023
juin 2023
LM.M.G.VSRÉ.
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

Publicité

Publicité